Sénégal

Jeunesse africaine au travail au Sénégal est axée sur la croissance des petites entreprises, les améliorations de la productivité dans le secteur agricole, ainsi que les améliorations au niveau de l’éducation et de la formation. 

Notre objectif : Au cours des cinq prochaines années, aider trois millions de jeunes à accéder à un emploi digne et gratifiant.

Contexte : L’environnement politique et stratégique du Sénégal se prête bien au développement économique et social, et son secteur commercial y est prospère. Le pays possède un esprit entrepreneurial solide, et son économie numérique compte des taux élevés d’innovation. Près de 35 pour cent de la population a entre 15 et 35 ans, et le taux de chômage chez les jeunes est de 13 pour cent.

Notre approche : S’appuyant sur le Plan Sénégal Émergent (PSE) du gouvernement qui décrit une vision pour le pays jusqu’en 2035, la Fondation s’est engagée à verser 200 millions de dollars américains sur une période de cinq ans, et à mettre l’accent sur la croissance des petites entreprises, les améliorations de la productivité le long de la chaîne de valeur agricole, ainsi que sur les améliorations au niveau de l’éducation et de la formation.

Secteurs prioritaires : Agriculture et micro, petites et moyennes entreprises (MPME).

Priorités de la Fondation au Sénégal au cours des dix prochaines années

Jeunesse africaine au travail au Sénégal s’appuie sur le travail préparatoire considérable entrepris par le gouvernement et qui est mis en valeur dans le Plan Sénégal Émergent (PSE) décrivant une vision pour le pays jusqu’en 2035.

Notre stratégie s’alignera sur trois priorités clés :

  • Priorité no 1 – Permettre la croissance des jeunes entreprises en améliorant l’accès au financement, en reliant de jeunes entreprises à du financement, et en soutenant les pôles, les incubateurs et les accélérateurs d’innovation.
  • Priorité no 2 – Appuyer le potentiel des jeunes en arrimant ceux provenant du secteur informel à des programmes de certification et à des occasions de travail. Le programme donnera aussi accès à des fonds de création de jeunes entreprises afin que les jeunes puissent se créer des sources de revenus.
  • Priorité no 3 – Renforcer la qualité et la pertinence de l’enseignement secondaire et de la formation technique et professionnelle (EFTP) en préparant le personnel enseignant et les instructeurs grâce à des méthodes d’enseignement et à du matériel pertinents et basé sur les compétences.